portrait de Daniel Larrieu
DANIEL LARRIEU • Chorégraphe

Daniel Larrieu est une des personnalités marquantes de la danse contemporaine française. Danseur, chorégraphe, directeur du centre chorégraphique national de Tours (1994 à 2002), metteur en scène, chanteur, acteur, Daniel Larrieu développe depuis bientôt 40 ans un travail de création riche et multiple au sein de la compagnie Astrakan.
Chiquenaudes révèle l’originalité de son langage chorégraphique et remporte le deuxième prix au Concours de Bagnolet en 1982. Passant des Jardins du Palais-Royal où il répète, à la piscine d’Angers où il crée Waterproof, il traverse l’aventure de la danse des années 80, curieux des lieux, des rencontres et des expériences atypiques. Tout au long de ces années et jusqu'aujourd'hui, des œuvres remarquées et d'envergure verront le jour : Romance en Stuc, Bâtisseurs, Gravures, Coda, Jungle sur la planète Vénus, Attentat Poétique, Delta, On était si tranquille, N'oublie pas ce que tu devines, Never mind, Littéral...
À partir de 2004, il entame un cycle de rendez-vous publics hors-champ de la représentation théâtrale classique : Marche, danses de verdure, LUX , Bord de mer. Il danse sur des plaques de glaces à la dérive avec le cinéaste Christian Merlhiot et produit une installation et un film : Ice Dream.
En 2016, il crée une installation numérique à danser pour les enfants : Flow 612.
Il multipliera les expériences artistiques, du récital de chansons inadmissibles avec Jérôme Marin et Marianne Baillot à l'incarnation des figures singulières et interlopes de Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet au théâtre de l’Athénée dans la mise en scène de Gloria Paris, Divine. Tout dernièrement en septembre 2019 il devient Maitre de danse dans le film d’Arnaud Des Pallières Degas et moi pour la 3ème scène en hommage à Degas.
Officier des arts et des lettres, Daniel Larrieu a été élevé, le 30 décembre 2017, au grade de chevalier de la Légion d’honneur.
Il terminera la formation de praticien à la Méthode Feldenkrais en 2022 avec Self Wise. Il intègre ce travail à l’analyse du corps en mouvement.
Il poursuit en Haute-Savoie un travail sur le paysage par la photographie et le film.